Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

31 mai 2008 6 31 /05 /mai /2008 07:49
Dans les Everglades, ils sont là dans les marigots, sous la mangrove avec leurs yeux jaunes et leur patience de saurien, on les appelle des alligators et sont réputés pour leur appétit féroce et leur habitude de se battre entre eux pour se piquer la barbaque:
Pas besoin d'aller si loin que la Floride du sud, au risque de se faire dévorer..... par les moustiques, pour en avoir des kyrielles sous la main des crocodiles !. Il suffit d'assister aux conseils d'administration.des grosses sogiétés industrielles ou des grands organismes d'Etat.
Ils sont là bedonnant dans leurs chemises bleues, engoncés dans leur fauteuil, privés, maintenant, de leur gros cigares mais l'oeil plus vif que celui de leurs congénères de Floride.

Au bout de la table l'un d'entre eux préside la noble assemblée, C'est le Président du conseil d'Administration, celui qui va diriger la réunion et les décisions des administrateurs. Mais rassurez-vous ( au cas ou vous auriez été inquiets et vous auriez eu raison de l'être) parmi ces administrateurs il y en a une bonne quantité qui demain ou un autre jour dans une autre salle de réunion, seront à la place du Président d'aujourd'hui ! Puisqu'ils sont eux mêmes Présidents d'autres Sociétés!  On est entre copains quoi ! ! Tiens c'te bonne pomme! On va parler des bénéfices et des pertes de la Société aujoud'hui sur la sellette surtout pour conforter le Président d'aujourd"hui dans sa bonne gestion ,ces bonnes initiatives même si les résultats sont médiocres, mauvais ou même catastrophiques! Et ben voyons! Faut pas se laisse abattre pour si peu !
Parce que chacun sait que demain çà peut être son tour alors soyons compréhensif avec le cher collègue, même si on le hait et qu'on aimerait le voir mort Mais quand même je te passe la rhubarbe et tu me passeras le séné!

Et on enchaine sur le montant des jetons de présence à s'attribuer pour cette séance et on évoque les indemnités de départs voulus ou non, les remerciements chèrement monnayés pour bons et loyaux services même quand on laisse la boîte en totale déconfiture ( La boîte perd dix millions cette année, tiens en voilà cent pour ton départ ! véridique aux USA la semaine dernière!)

 Et çà y va de faire valser les millions d'euros pour remplir le compte en Suisse du collègue et je donne un petit coup de pouce au copain qui fera la même chose, je l'espère quand il s'agira de moi !
Voilà comment et pourquoi les " grands patrons" Français sont parmis les mieux payés, non pas payés, engraissés du monde !

Alors les syndicats ricanent et s'indignent mais ils n'ont pas de quoi faire les malins puisqu'on sait maintenant qu'étant incapables de vivre avec les seules cotisations de leur adhérents ( 2% des salariés) ils sont subventionnés par des caisses plus ou moins glauques mais approvisionnées : Par les patrons ! Pour que la pédale douce soit mise sur les grèves et autres manifestations dites sociales. Vous voyez bien qu'entre gredins tout s'arrange toujours très bien( ou presque!) Honnêteté, déontologie, respect des autres, tout est passé à la   trappe au profit (si on peut dire) du fric. Tout le monde est à genoux devant le veau d'or, alors pourquoi se gêner, le nez dans la poussière !

 
Repost 0
Published by caravanier - dans caravanier
commenter cet article
30 mai 2008 5 30 /05 /mai /2008 09:52
Une fois encore les médias se sont faits les avocats du diable  en inondant la place publique les journaux, les écrans et les radios, de matraquages tous plus sordides les uns que les autres, de compte rendus, de détails, de revenez-y et encore une petite louche ma bonne dame, sur le procès Fourniret ! Qui, du coup, en à joui comme un puceau initié par une pute,  tellement il était content qu'on parle de lui encore et encore,  et décidant des ses divers comportements et humeurs.changeantes et tra la li et tra la la!.

Mesdames et messieurs des médias vous avez eu un comportement ignoble comme la plupart du temps dans ce genre d'affaires et vous devriez être mis au pilori , Alors que ce procès n'aurait dû faire l'objet que d'un petit entrefilet à son ouverture, un autre à son issue, mais entre temps et en silence on aurait du trouver un bon boucher pout trancher les testicules et le sexe de cette chose qu'on ne peut même pas qualifier d'homme, avec un traitement identique au monstre autrichien et à quelques autres du même accabit dont les monstruosités remontent à la surface  et défrayent, à nouveau, la chronique en ce moment comme par mimétisme ! !
Mais non, c'est beaucoup trop croustillant et ça raporte bien trop de fric de se vautrer dans la merde, dans le sang et dans le sperme et de le montrer sur grand écran ou ailleurs! Vous êtes répugnant !
Si le principe de précaution si cher à nos amis du parlement européen avait été appliqué comme je le suggère au moment de la première condamnation de FOUTRIQUET, jamais des affaires comme celles là ne se seraient produites ou reproduites comme elles le font de plus en plus!
Il est vrai qu'à une époque où les téléréalités font un tabac et ou les téléspectateurs se régalent de ces immondices en se roulant eux aussi dans le sordide et le pourri avec délectation, histoire d'alimenter aussi les flicailleries policières tout aussi florissantes,  ces messieurs du journalisme de la production et de la réalisation auraient tort de ce gêner! "Ben quoi, on va tout de même pas donner des perles à des cochons ma bonne dame !!!! Et par ici la bonne sousoupe à sa mmémère !!!!!

En cette époque ou tout le monde pleure, gémit,se plaint du pouvoir d'achat en baisse, du prix du carburant en hausse, des ravages de la météo, de la hausse des loyers et de la baise du moral, il faut bien quelque chose pour compenser,
Mais on ne pense pas aux exploits sportifs aux recherches médicales réussies, à la baisse du chômage , non on a continué jusqu'à aujourdhui à se faire de bonne grossse tartines de Fourniret et de sa salope de complice, c'est tellement meilleur. Et puis le trop étant l'ennemi du bon,car là du bon il y a, après des tornades de Michel Cimes et de sa Marina, des pelletées de Drucker ou de Taddeï ou de Ruquier! Il faut bien se changer un peu les idées avec du Hondelatte ou du docteur Petiot ou du Landru, cê queu v''la de la bonne pâture!
 Et pour finir sur une ,note gaie, il y a ceux qui rouspètent de tous bords et qui psalmodient que les pouvoirs publics et l'Etat doivent faire quelquechose pour eux. Mais l'Etat, c'est qui financièrement bonnes pommes! ? Mais c'est vous pardi, bande de nazes! Du moins pour le fric ! Alors vous n'avez pas l'impression que c'est l'éternelle histoire du serpent qui se mord la queue? En tout bien tout honneur naturellement !
Repost 0
Published by caravanier - dans caravanier
commenter cet article
22 mai 2008 4 22 /05 /mai /2008 08:29
Peut-être imaginez-vous encore que les hommes politiques que vous avez élus et qui occupent des postes au gouvernement, dans les assemblées et au sein des partis sont à leurs postes pour s'occuper de la France, c'est à dire de vous. Pour gérer les biens de la nation et son économie et faire du social pour que tout un chacun aille mieux dans un monde meilleur et se sente à son aise  dans ses baskets, Avec du travail abondant et intérêssant, des vacances agréables,de l'aide aux défavorisés et un repos mérité et aussi confortable que possible pour les retraités.
Voilà ce qu' en théorie 'ils devraient s'acharner à faire à longueur d'année au sein de leurs bureaux confortables de leurs voitures de fonction et nantis de leurs avantages en nature !

Tous les récents journaux télévisés vous ont certainement, hélàs, déjà détrompés. Car vous avez pu voir et entendre que quel que soit le parti, le bureau,ou l'appartenance, au sein du même parti, du même Etat Major,à droite, à gauche ou au centre, ces messieurs et dames ont en réalité pour préoccupation principale de se balancer des peaux de bananes de se faire de croc-en-jambes, de se contredire  de s'invectiver plus ou moins grossièrement, chacun voulant tirer la couverture à lui et s'envelopper dans les plis de  la raison nationale et le souci de l'humanité!

On parle souvent  des"éphants" des partis et on a raison si on en juge par leur lourdeur dans toutes les acceptions du terme,et de la mémoire pour se souvenir des atteintes subies  pour s'en venger et piquer la place de l'autre. Ils tournent le dos à ce pachyderme lorsqu'il s'agit de la sagesse de l'efficacité et de la longévité.

Comme je l'ai déjà écrit la honte devrait nous envahir le front et le rouge nous monter aux joues en voyant comment les éspèces animales gèrent leur vies en société, par rapport à nos comportements d'humains.

Mais les hommes politiques qui sont les représentants de notre éspèce et sensés être nos guides et nos exemples, et que nous avons choisis sont au contraire les pires d'entre nous. Au sein d'un même parti ou groupe politique ils se déchirent entre eux, se jalousent se traitent de tous les noms y compris ceux de menteurs ou d'incapables. L'un contredisant l'autre du jour au lendemain et le front haut ceint du bandeau de l'indignation !
L'indignation, c'est nous qui devrions l'avoir en balançant tous ces macaques dans une poubelle et en les destituant de leurs fonctions. Tous ont trahi leurs missions ils doivent payer et cher, tristes "Branle-musards!"

Chaque fois que j'en vois deux s'empoigner sur les écrans avec des regards furibonds ou méprisants et des sarcasmes pour l'autre, comportement généralement attisé par le perversité des journalistes, l'envie me prend de les attraper par le cou et de cogner leurs crânes l'un contre l'autre pour les faire éclater comme des noix de coco ou des figues trop mûres..
Parmi les grands singes il est une éspèce, celle des bonobos qui règlent tous leurs conflits en se rabibochant avec des actes sexuels réciproques et appréciés en mélangeant souvent les sexes. Chez les humains celà ferait peut-être un peu désordre mais c'est tout de même plus séduisant que ce à quoi nous convient les grands singes de la politique! Ne trouvez-vous pas?
Repost 0
Published by caravanier - dans caravanier
commenter cet article
19 mai 2008 1 19 /05 /mai /2008 13:08
Une vedette de l'Overblog, Grumpitia pour ne pas la nommer, tient une rubrique régulière où elle explique ce qu'elle aime et ce qu'elle n'aime pas dans la vie. Pas question de la copier, mais de regarder les choses et les gens en face et de dire ce qui semble bon et ce qui semble mauvais, mais aussi ce qui a été bon et qui est devenu détestable dans divers domaine:

Il ya eu une époque où le foot-ball était un sport de seigneursl Celle des Just  Fontaine et des Raymond Koppa, des équipes triomphantes de Saint Etienne, de Lille ou de Strasbourg. Des joueurs de grandissime talent, mais qui n'avaient pas pour seule ambition d'aller vendre leurs crampons aux clubs étrangers les plus offrants pour revenir une fois de temps en temps jouer en équipe de France, comme des divas multi-millionnaires, roulant en Ferrari ou en Porsche
 .
C'était l'époque où les dirigeants de clubs étaient des apôtres et où les supporters ne traitaient pas certains joueurs de "sales nègres" et de "bougnoules" en leur jetant des canettes, alors que ceux d'aujourd'hui oublient que si les blacks et les maghrébins n'étaient pas sur le terrain la France n'aurait que des équipes de patronnage, et encore de patronnage faible!
Une époque où les arbitres ne se laissaient pas acheter et où le sport régnait en maître et non pas le fric qui a fait du foot ce qu'il est devenu: Une puante bassine de merde!

C'était l'époque où la télévision était truffée d'émissions comme "Cinq Colonnes à la Une", "La tête et les jambes" et " Belphégor" ou "Les Troyens"qui régnaient en maîtresses sur des programmes naissant mais qui tiraient leurs adeptes vers le haut. Genre d'émissions qui existent encore, mais sont noyées dans une purée de flicailleries merdouillantes, de télé réalités sordides à vomir, et de jeux stupides à pleurer pour faire plaisir à un Audimat  composé  de crânes vides où grelottent des pois chiches!

Une époque où les médias ne se  faisaient pas des les chantres d'immondes Salauds comme Fourniret ou Fritzl, l'Autrichien ou Gouardo le Français en dégoulinant de photos de reportages et d'émissions sur des êtres qu'on a peine à désigner d'humains et qui devraient seulement être castrés chimiquement et jetés en des culs de basse-fosse sans le moindre commentaire.

Et où ils ne mettraient pas en vedette des charretées de braillards hirsutes et de pétasses encore plus pouffiasses que blondasses, qui se déhanchent, s'agitent et se trémoussent en éructant des borborygmes et du bruit qu'ils appellent"chansons" faites de textes ineptes de mélodies inexistantes. Et celà sur des chaînes entièrement consacrées à leurs diarrhées inaudibles qui passent en boucles..

Et en donnant la paroles au cours démissions soi-disant culturelles à des escadrons d'assistés, d'irresponsables et de branleurs. Encore bien heureux lorsque ce ne sont pas des assassins de la route qui tuent sans permis ni assurances avant de s'enfuir ou des camés jusqu'à l'os dont on fait des vedettes bien trop heureuses d'être considérées comme telles par des journalistes qui prennent l'Audimat pour un code de déontologie! 
Si vous n'en avez pas assez de toute cette merde dites le et les reponsables de chaînes continueront à vous servir dans le secret de vos alcôves toutes ces immondices à laper dans des auges à cochons, au lieu de les envoyer cultiver les pissenlits par la racines ou dans leurs jardins de banlieue!
Repost 0
Published by caravanier - dans caravanier
commenter cet article
15 mai 2008 4 15 /05 /mai /2008 06:47
A force de tirer sur la corde de l'égoïsme individuel et collectif, elle finira bien par casser et peut-être plus vite que nous ne l'imaginons. Peu à peu les océans se réchauffent, la glace des pôles s'effondre par milliers de tonnes,Chaque semaine de nouveaux indices inquiétants du réchauffement de la planète se manifestent.
Ces derniers jours, successivement et dans un temps très rapproché il y a eu la catastrophe Birmane, (l'eau), le tremblement de terre chinois (la terre), une gigantesque éruption volcanique et de gigantesques incendies aux USA (le feu)! !

Et pendant ce temps là nous continuons à nous plaindre du prix des carburants. Les marins des Sables d'Olonne bloquent le port à cause de celà avant de repartir en pêche  pour aller capturer les quelques malheureux poissons qui restent encore au fond d'une mer chaque jour un peu plus dépeuplée !
Nous faisons un tout petit  possible pour donner à manger à ceux qui ont faim. Après avoir détourné de son action essentielle la terre qui aurait pu les nourrir en y cultivant du riz, par exemple au lieu de végétaux transformables en carburant !

Les Libanais s'entretuent sous le regard bien veillant des Iraniens et des Syriens, Les Chiites et les Sunnites en font autant en Palestine ! Hamas et Hesbollah ennemis irréductibles se prosternant cinq fois par jour le front dans la poussière et le bassin haut levé pour honorer le même Dieu ! Tout comme en Irak !
-"Non, c'est pas moi, c'est ma soeur, qu'a cassé la machine à vapeur !"
Voilà c'est tout ce que nous sommes  capables de dire face à ce gigantesque  capharnaüm qu'est devenu la terre !
Autrefois, dans les Vosges il existait des"schlitteurs":: Des hommes très costauds arc boutés ,le dos contre un grande luge chargée de stères de bois et qui descendaient ainsi vers la vallée le long d'une piste en forêt en se bloquant les pieds sur des traverses de bois formant marches d'escalier à l'envers.. Si le schlitteur manquait un seul blocage sur l'une de ces traverses, alors il était entraîné dans la pente et la luge chargée de bois lui passait sur le corps l'écrasait et le tuait !
Nous sommes exactement dans la situation de ces hommes là , mais il semble bien que nous ayons raté le blocage de la marche et que le moment où nous allons être réduit en bouillie est proche!
Autrement dit; sans même nous en rendre compte , pour nous, l'Apocalypse n'est plus pour demain avec tout ce que celà comporte d'insouciance, mais pour aujourd'hui!
Vous songez peut-être que ce sont là les imprécations de Cassandre, mais de toute manière personne ne sera plus là pour dire:-"Rira bien qui rira le dernier!",

Et nous mourrons dans un grand bruit de poussent- feuilles, de tondeuses, de tronçonneuses, et d'élagueuses. Ou étouffés par les cendres du Popocatepelt, comme les Romains à Pompeï tués par le Vésuve, ou encore submergé par un Tsunami avant d'avoir eu le temps de chanter:-"Je suis tombé par terre, c'est la faute à Voltaire, le nez dans le ruisseau, c'et la faute à Rousseau!"
Repost 0
Published by caravanier - dans caravanier
commenter cet article
14 mai 2008 3 14 /05 /mai /2008 05:36
Le 13 Mai, tout le monde a oublié,tout le monde s'en fout, et dans le fond pour ce qu'il en est resté ce n'est pas plus mal. Mais pour moi çà a été une difficile journée! Le 12 mai 1958, il y a cinquante ans, j'étais au camp militaire de Mourmelon j'y étais venu au terme de la seule permission que j'ai eu pendant tout mon temps en Algérie. J'étais Sous-Lieutenant de réserve et je venais y chercher une trentaine de recrues qui avaient terminé "leurs classes"et que je devais ramener dans mon régiment, le 25ème Dragons pour y vivre la suite de leur "temps" A l'époque il s'agissait de trente mois!Le soir, au dîner, au mess des officiers je m'étais fait charrier par mes condisciples pour n'avoir pas su me "planquer" dans un affectation en "métropole" alors que j'étais volontaire pour être avec les agriculteurs et les ouvriers et les petits commerçants qu'on embarquait à 20 ans pour l'Algérie!
Le soir nous avons donc pris le train pour Marseille port de notre embarquement .Voyage sans histoiresjusqu'à l'aube du 13 Mai où le train s'est arrêté en rase-campagne avant de se retrouver cerné par deux pelotons de gendarmes pistolets mitrailleurs au poing. Comme si nous étions des gangsters!
Renseignements pris le putch des généraux,Salan en tête, avait eu lieu dans la nuit et les ponts étaient coupés entre l'Algérie et la France, Plus d'embarquement ! Toujours escortés par nos gendarmes nous avons été conduits au camp Saint-Charles à Marseille, avec interdiction d'en sortir, pour y attendre que la situation se débloque et que de Gaulle prenne le pouvoir à Paris!
Trois jours d'attente au camp pendant lesquels j'ai eu droit aux même réflexions qu'à Mourmelon, de la part de petits connards merdeux auxquels j'ai dit vertement ce que je pensais d'eux! Et puis le matin du troisième jour embarquement sur le Ville d'Oran, direction Alger!
Traversée sans encombres mais surprise à l'arrivée! Mes nouvelles recrues qui étaient tout sauf rassurés de débarquer dans ce pays sur lequel on leur avait raconté tant de sornettes dignes de les faire trembler ont eu la surprise d'être accueillis  dans un port noir de monde  car c'était la première liaison rétablie entre la France et l'Algérie.
Les gens hurlaient, riaient ,s'embrassaient, se congratulaient et au bas de l'échelle de coupée chaque soldat était assailli embrassé couvert de cigarettes de bonbons et chacun voulait porter leur paquetage! Une atmosphère de Libération de Paris qui sidérait les conscrits pas au courant des tenants et des aboutissants de cette brève rupture entre la Métropole et l'Algérie!

13 Mai 1958, POURQUOI? Pour voir ensuite dans le courant des quatre années suivantes une armée  résoudre complètement le problème militaire en démantelant tout le réseau combattant du FLN alors que malgré  le
"Je vous ai compris" adressé lors du discours de Constantine par de Gaulle à tous les Algériens, Pieds Noirs et Arabes il complotait, déjà, par derrière les accords d'Evian qui devaient mener à l'indépendance de l'Algérie en 1962! Qui provoquera la mort ou l'exil de tous les pieds noirs et aussi des harkis restés fidèles à la France et traités en France comme des moins que rien parqués entre autre à Saint-Maurice l'Ardoise. Tout celà pour voir un pays livré à l'anarchie, aux meurtres entre algériens, à un drame économique et à une famine épouvantables malgré les immenses ressources du pays en pétrole et en gaz..Guy Mollet avait envoyé tout le contingent militaire Français en Algérie, en 1955 pour aboutir à des combats inutiles à des tortures détestables(mais comment combattre en uniforme un adversaire en civil et qui vous tire dans le dos?)
Pétain avait commencé sa carrière en héros de Verdun pour finir sa vie en banni à l'ile d'Yeu. De Gaulle avait commencé la sienne en héros de la Libération pour la finir en éxile d'Irlande et en oublié de La Boisserie!
La trahison n'apporte jamais les lauriers de la gloire ni le souvenir des générations futures !
Repost 0
Published by caravanier - dans caravanier
commenter cet article
12 mai 2008 1 12 /05 /mai /2008 07:14
Il parait que la supériorité de l'espèce humaine sur les espèces animales est d'avoir un cerveau plus développé que les autres. Au fur et à mesure qu'on apprend à découvrir les animaux on commence sérieusement à en douter, car la plupart d'entre eux, chacun dans leur espèce ont des facultés fabuleuses et que nous ne possédons pas. Il y a à peine quelques décennies que l'homme se penche vraiment sur les conditions animales et possèdent des instruments qui permettent de les étudier en profondeur.

Ce qu'on découvre, alors est proprement stupéfiant, même chez les espèces les plus infimes, du moins quant à leur taille. Serions nous capables, par exemple, d'entreprendre des migrations comme le font certaines éspèces, que ce soient les hirondelles ou les baleines, avec pour seuls moyens nos"instruments de bord naturels"?

Avons nous été capables d'organiser des colonies structurées avec chacun à sa place, dans un rôle bien défini, comme le fond, entre autres, les abeilles et les fourmis. Savons nous discerner rien qu'en la flairant si telle ou telle éspèce végétale est comestible ou non? Savons-nous prévoir, comme beaucoup d'éspèces qu'un tremblement de terre, un tsunami ou une éruption volcanique vont se produire.?

Nous avons su palier certains de ces manques en inventant des instruments ou des machines, mais rien de tout celà n'est inné en nous! Savons nous, comme les lemmings, nous jeter à la mer par millions, du haut d'une falaise, pour y mourir parce que la survie n'est plus possible faute de subsistances?

Des exemples comme ceux -là sont légions sur la terre, et nous restons pantois devant la sagesse des éspèces au sein desquelles les individus s'ils attaquent d'autres éspèces pour se nourrir ou se protéger, ne se détruisent jamais entre eux au sein de leur société. Quelle leçon !

Certes l'éspèce humaine à engendré des génies de tous ordres qui ont su créer dans beaucoup de domaines, mais elle possède aussi un mal fort répandu et pire que tous les autres et qui s'appelle "la bêtise", avec d'innombrables conséquences dramatiques à travers les âges.

A notre époque, et même aujourd'hui, nous en avons de tristes exemples en constatant ce qui se passe en Birmanie et aussi au Moyen Orient , ou dans certains Etats Africains et même jusqu'à la Maison Blanche à Washington !
En voyant voler les martinets autour et au dessus de ma fenêtre, je les vois foncer à plus de cent à l'heure, virer ou piquer sur place avec l'acuité visuelle qui leur permet à cette vitesse de repérer à plusieurs mètres telle ou telle éspèce d'insectes mille fois plus petits qu'eux et  qui feront les délices de leur repas! Quel avion si performant soit-il nous permettrait d'en faire autant? Avez vous vu des corbeaux voler dans une forêt aux arbres serrés sans jamais se cogner à aucun?
Un amusant slogan publicitaire dit aujourd'hui que l'éléphant est le seul animal qui ne sache pas sauter ! L'homme, par contre sait par nature parfois pour survivre mais le plus souvent sans raisons valables et même sans raison du tout, tuer son prochain avec cruauté et raffinement, et bien souvent, hélàs: "Au nom de Dieu!"



Repost 0
Published by caravanier - dans caravanier
commenter cet article
6 mai 2008 2 06 /05 /mai /2008 06:11
Le monde est entrain de basculer dans une crise peut-être dramatique et dont beaucoup ne se relèveront pas ou blessés à vie ! Ce ne sont pas les conditions naturelles qui la provoque (du moins pas encore) mais ce sont des individus humains mais invisibles qui se cachent derrière des rideaux de fumée pour leurs plus grands profits et la ruine de presque tous les autres.

Actuellement, si le barril de pétrole a atteint des sommets vertigineux, celà ne vient  pas du manque de  la matière première, ( même si les pays producteurs protègent leurs réserves) ni de mauvaises conjonctures matérielles ou techniques , Ce sont des rumeurs sournoises lancées par des invisibles qui" font croire que" qui laissent entendre" qu'il pourait bien se produire tel ou tel évènement fâcheux dans telle ou telle circonstance , dans telleou telle raffinerie ou dans tel ou tel pays producteur. Tout cela étant propagé par Internet par les médias et autres canaux plus sournois encore. Alors la crainte s'insinue dans les esprits et la "peur de manquer" provoque des "provisions au cas où!" et les prix montent. Les experts vous diront que dans la situation actuelle de la conjoncture pétrolière réelle le prix du barril ne devrait pas dépasser la moitié de ce qu'il coûte aujourd'hui !
 
Il en va de même à la Bourse que ce soit des valeurs ou des matières premières. Autrefois les actions de telle ou telle Société représentaient sa valeur réelle en production en dévelopement et en recherche. Elles montaient ou descendaient en fonction de la bonne ou mauvaise marche de l'entreprise.
Mais maintenant, cachés derrière leurs ordinateurs dans le monde entier et vingt quatre heures par jour les spéculateurs ( les traders vous connaissez?) jouent sur les cours en les faisant baisser avec de fausses rumeurs quitte, parfois même à en vendre eux-mêmes pour enclancher la baisse et pour les racheter ensuite à bas prix  et attendre que les cours remontent en faisant alors une prise de bénéfices parfois minime sur une action mais importante sur un très grand nombre de ces actions!  Même procédés avec les matières premières, le cuivre, l'acier, le plomb, le zinc etc....

Quant au risque de famine dans le monde il vient de la monstruosité de responsables de différents pays, en Afrique, en Inde en Extrême Orient  et ailleurs,qui pour faire des profits géants ont décidé de supprimer les cultures vivrières et de les remplacer par dex cultures industrielles qui permettent de fabriquer des carburants, mais en bloquant ainsi des millions d'hectares cultivables qui auraient pu produire du riz par exemple du blé et autres produits comestibles et capables de nourrir les populations affamées alors que leur prix,du fait de leur rareté est devenu inaccessible à la plupart !
Et lorsque des pays généreux et mieux pourvus, envoient ces denrées comestibles pour palier la famine, ces envois ne profitent pas aux affamés mais aux dirigeants qui se les réservent pour les revendre à prix d'or !

Voilà de quoi est fait le monde d'aujourd'hui ! D'un ramasis de salauds adorateurs du veau d'or au détriment de la masse de l'humanité qui va chaque jour en s'apauvrissant!
 



Repost 0
Published by caravanier - dans caravanier
commenter cet article
3 mai 2008 6 03 /05 /mai /2008 15:46
C'est bien autre chose que ce qu'en disent les livres, pudiques ou érotiques, ou ce qu'en montrent les peintres ou les cinéastes. Avec leurs images symboliques ou érotiques!
Tout commence aux premiers regards qui se croisent, un jour, un soir, sur un trottoir, sur une plage, dans un salon, ou ailleurs. Les pupilles irradiées d'un encore inconscient, savent déjà, qu'un jour, les deux corps se rejoindront, dans le flamboiement d'un coucher de soleil sur une plage encore chaude de soleil. Ou dans l'intimité étroite d'une chambre de bonne, sous les toits. Ou peut-être même dans la douceur soyeuse des draps d'un palace, après les grandes orgues du matin et les petits fours de la fin de journée.

Et les jours passent, pendant que deux corps, mais aussi les esprits, se rejoignent, en secret,sans jamais se toucher, mais en s'imaginant, en s'évaluant, à l'aune d'un désir différent pour l'un et l'autre: Tendre et discret pour l'une, souvent plus impétueux pour l'autre, même s'il veut rester attentif aux élans encore imprécis de l'élue.Avec
des éspèrances, des retours sur soi, des hésitations, puis des élans irrésistibles!
Et si vient"le jour",parce qu'il ne vient pas toujours, ce sont d'abord deux corps qui se dévoilent, avec parfois quelques dérobades, à cause des imperfections. Et puis les premiers gestes de l'un vers l'autre, les corps qui se rencontrent, les peaux qui se découvrent, les odeurs qui s'exhalen, puis se mêlent.
Viennent les caresses, souvent unilatérales avant de devenir partagées, doigts et lèvres humides.
Alors commencent les premières luisances, les premières moiteurs, les corps qui s'écartent pour mieux s'offrir avant de s'enlacer. Avec des silences, des souffles accélérés, les quelques mots murmurés ou contenus, alors que la virilité en émoi rôde autour d'une presque béance qui s'épanouira plus tard, à l'ombre de sa forêt.

Mais lorsque la conquérante pénètre l'offerte, doucement ou plus brutalement, rien n'est joué. Tout commence, au contraire, car c'est au moment où l'un glisse en l'autre en mêlant deux gluances que tout devient possible.
C'est le début de l'exultation des corps: De la peau qui déverse son grain de douceur et ses gouttes de parfum de procréation. De la fourche velue qui entre en totale béance.Des orteils qui s'écarquillent et se crispent, comme pour mieux retenir l'intensité qui taraude, qui investit, qui fouille en ondulant, en allant et venant.Alors qu'elle aspire, qu'elle ventouse, qu'elle enveloppe, comme une prédatrice affamée, dont les ongles se plantent dans la chair pour retenir davantage encore l'instant de toutes les attentes!

La montée de l'élan est progressive, pas toujours harmonique, mais l'un attend l'autre, l'espère, cherche à le provoquer pour vivre une incantation commune, une explosion unique, dans une morsure des lèvres des griffures de doigts, un halètement identique, un cri rauque ou un feulement de panthère!
Au moment ou jaillit, dans sa blancheur onctueuse"l'écheveau de soie floche" qui fouette avant d'inonder et de se repandre et provoque les spasmes, les tressautements de la vallée refermée sur elle-même pour mieux garder et contenir!
Les regards ont chaviré, les têtes sont allées de gauche et de droite, cheveux collés aux tempes par la passion. Avant que tout retombe, en des formes enlacées ou désunies, mais enfin apaisées, avec l'espoir, déjà, d'un autre demain. L'odeur d'un peut-être amour flotte dans la pièce!
Tout n'est pas toujours parfait, ni vraiment harmonique. mais tout a été fait, donné, offert et reçu pour qu'il en soit ainsi jusqu'à la fin des temps !,
Repost 0
Published by caravanier - dans caravanier
commenter cet article
3 mai 2008 6 03 /05 /mai /2008 12:30
Et surtout, de nos jours, la honte il semble qu'elle commence du côté de ceux qui la crée et non pas de ceux qui la subissent de gré ou de force !
Alors peut être, d'abord et entre autres à ceux qui fabriquent des soi-disant scientifiques, imbues de leurs fausses connaissances et qui se voient propulsés en des territoires lointains dont la flore et la faune, étaient en équilibre, instable peut-être mais en équilibre tout de même, et qui débarquent en terrains conquis, imbus de leurs certitudes et mettant en route des expériences plus ou moins infantiles déjà expérimentées ailleurs avec des catasrophes pour conséquences. Et qui aboutissent à une déstabilisation complète du milieu ambiant. 
Vous avez sans doute entendu parler des Kerguelen  des îles vivant en équilibre écologique depuis des siècles et de ces pieds nickelés, qui forts de leur science  infuse, y ont introduit des lapins pour assainir la flore et qui ont tout détruit en rongeant les racine jusqu'à leur coeur.

Ou les chats pour détruire les rongeurs tellement bien détruits que les chats affamés ont attaqué les oiseaux en décimant des espèces entières.
Puis des insectes dévorant les fleurs et ruinant la végétation pour faire des ces îîes de quasi déserts stétiles. tout celà pour que quelques" branle- musards" bien payés dissèquent à qui mieux mieux, châtrent mais trop tard et se faisant passer devant les écrans pour des bienfaiteurs de l'humanité !

Des chercheurs de ce genre on devrait, après leur avoir mis le nez dans leur propre pollution, surtout les payer pour dépolluer le littoral français à coups de fourches! Au moins là ils seraient peut- être utiles!
A moins qu'on ne les prête à ce Pays magnifique réduit à l'état de décharge publique de l'autre côté de la Méditerrannée qui, après quarante six ans d'indépendance et gorgé de ressources sous terraines exploitées et rapportant, depuis, des centaines de milliards, n' a rien su faire d'autre que de conserver le peuple dans une misère noire tout en s'entr'égorgeant entre castes ennemies!

Pays dont les côtes ne sont qu'une infâme décharge publique tellement pourrie qu'elle empêche encore de créer, les pieds dans l'eau, des complexes touristiques qui rapporteraient des milliard supplémentaires à un peuple d'affamés qui s'entretuent avant de venir réclamer ici du  travail et du pain !  Oui la honte tue encore mais pas comme on pourrait l'imaginer!

Mais la honte elle est aussi à notre porte, lorsqu'on détourne le regard pour ne pas gêner ces hommes et ces femmes éminament respectables qui se précipitent sur le contenu des poubelles des magasins de grande surface pour y récupérer des aliments en limite de consommation ou aux emballages déchirés, au demeurant parfaitement comestibles et qui les nourriront eux et leurds enfants !
Si ces trois exemples ne vous tirent pas les larmes des yeux, et la colère au ventre,c'est que vous êtes entrain de faire les marioles dans vos voitures sur les autoroutes surchargées en crachant du CO2 pour aller vous tremper les fesses dans un mare aux canards glacée; C'est bien fait pour vous, les adorateurs inconscients des trente cinq heures de la madonne de Lille!
Repost 0
Published by caravanier - dans caravanier
commenter cet article

Articles Récents